L’associatif subsaharien dans la société belge: quelles pratiques et quelles participations ?

Entre 2004 et 2008, le Centre d’études et de mémoire des Migrations Subsahariennes (Cémis)a mené, aux côtés du Service de l’éducation permanente du Ministère de la communuaté française, un travail de suivi et d’accompagnement des associations subsahariennes et en particulier des associations de femmes africaines subsahariennes.

Ce programme spécifique a offert l’occasion d’initier d’une part une réflexion globale liée à l’organisation et aux fonctionnement des associations africaines, avec une attention à la compréhension qu’elles ont des dispositifs publics et de ceux de l’éducation permanente en particulier et, d’autre part, une réflexion ciblée sur le thème des femmes, leurs implications, leur place, …etc dans l’associatif subsaharien en général et dans la société belge.

Il a permis de provoquer une compréhension mutuelle entre les associations et l’administration ainsi que la formulation et la réalisation d’un projet collectif et commun.

La réflexion sur la dimension collective de l’action associative féminine s’est traduite entre autres par le développement d’une parole publique émanant des femmes originaires d’Afrique subsaharienne sur des questions qui leur sont essentielles parce qu’au coeur des défis actuels auxquels leurs milieux doivent faire face.

Le cheminement suivi par ces associations a donné lieu à des productions concrètes : on peut citer des brochures, albums, travaux, photographies, enquêtes, vidéos, …. pouvant être utiles pour des animations et débats. Parmi le matériau de base ainsi constitué figure une Exposition de Portraits de femmes africaines.

Quelques exemples de polyptyques nés de cette expérience de rencontre et de dialogue

  • Pratiques associatives et implications des femmes originaires d’Afrique subsaharienne
  • Les associations de femmes face aux défis des jeunes issus des immigrations subsahariennes
  • Comment poser les question d’éducation, de construction et d’évolution des rôles parentaux en condition d’immigration ?
  • Collecter et transmettre la mémoire
  • Passerelles pour une éducation réciproque entre adultes et jeunes d’origine subsaharienne
  • Rompre par les femmes avec des traditions néfastes pour les femmes
  • Parcours migratoire des personnes àgées subsahariennes
  • Des jeunes africains subsahariens parlent à leurs aînés